Où placer le sèche-serviette électrique ?

Sèche-serviette électrique

Grace au progrès et à l’innovation, les sèche-serviettes ordinaires et autres radiateurs des années 90 ont laissé place aux sèche-serviettes électriques. Pratique et révolutionnaire, le sèche-serviette électrique réchauffe à la fois vos serviettes et l’atmosphère aux alentours. Dans une optique ralliant confort, efficacité et esthétique, plusieurs critères sont à considérer avant son installation.

Les normes à respecter

La pose d’un radiateur sèche serviette à eau chaude n’inclut pas d’obligations réglementaires. En effet, il peut s’installer dans n’importe quel endroit à la salle de bain. Contrairement à ce modèle, le sèche serviette électrique doit respecter quelques contraintes strictes. Premièrement, vous devez impérativement prévoir un disjoncteur différentiel (30 milliampères) pour protéger l’appareil. Par ailleurs, le sèche-serviette électrique de classe I doit se placer dans le volume 3 de la salle de bain. En d’autres termes, vous devez le placer au moins à 60 cm des points d’eau. S’il est de classe II ou III, ces règles ne sont pas obligatoires. Aussi, leur emplacement doit se trouver au moins à 25 cm du sol. A noter que cet emplacement est stipulé par la norme NFC 15 – 100 se traduisant par la norme électrique qui régit en France.

En outre, pour ne pas gêner la régulation de la température, le thermostat ne devrait pas se poser près d’un courant d’air ou trop proche du sol. Ceci dit, l’installation du sèche-serviette électrique répond aux mêmes contraintes que celle du radiateur sèche serviette mixte.

Les critères à prendre en compte pour l’installation

En ce qui concerne le raccordement électrique, il est strictement interdit de connecter le sèche serviette à une prise classique. Vous devez le raccorder directement au réseau d’électricité principal en le reliant à une sortie câble mural. Puis, il est également interdit de le relier à la terre via le fil vert et jaune vu qu’il dispose d’une double isolation.

Du coté pratique, l’emplacement de l’appareil pratique doit toujours permettre de prendre sa serviette sans difficulté après un bain ou une douche. Ceci-dit, il est préférable de l’installer sur le mur face à la baignoire ou à la douche. Afin de garder la salle de bain à une parfaite température (24° en général), le sèche-serviette électrique devrait être placé en dessous ou à proximité d’une fenêtre, à côté de la porte, sur un mur froid etc. Ensuite, dites-vous que cet appareil ne devrait en aucun cas être caché, car ses performances en seraient considérablement impactées. En effet, plus le radiateur sèche serviette se dissimule derrière des objets, plus il éprouvera des difficultés à répandre son énergie dans la salle de bain.

Du point de vue esthétique, après avoir respecté les normes de sécurité, vous pouvez positionner votre sèche-serviette partout dans la pièce. Toutefois, en considérant la décoration, il peut améliorer le design de votre salle de bain. Par exemple, vous pouvez le poser sur un mur invisible à l’entrée de la salle de bain. Dans le cas où votre appareil électrique est de classe II ou III, il est faisable de le poser le long de la paroi vitrée du point d’eau. Enfin, si vous avez opté pour le sèche-serviette détourné, il est vivement conseillé de l’installer devant la baignoire pour servir de séparation avec le reste de la salle de bain.

Les techniques de pose de sèche-serviette électrique

Après avoir tenu compte de tous les critères, vous pouvez maintenant procéder à l’installation du sèche serviette électrique. Tout d’abord, il convient de prendre connaissance des dimensions délimitant l’emplacement de cet appareil électrique. Pour ce faire, vous pouvez vous servir du gabarit de perçage situé sur le carton d’emballage ou de le définir par vous-même grâce aux indications. Puis, à l’aide d’un niveau à bulle et d’un mètre, vous pouvez tracer les points de perçage. Ensuite, mettez en place les trous de fixation du sèche-serviette pour pouvoir placer les chevilles. Après cela, procédez au vissage des embases du système qui a fixé les chevilles pour pouvoir supporter les entretoises. Enfin, vous n’avez plus qu’à connecter et bloquer ces dernières après-vérification de la planéité.

Une fois ces étapes accomplies, vous pouvez désormais procéder au raccordement électrique. Pour ce faire, il est essentiel de couper l’alimentation électrique au sein de votre domicile car il va falloir raccorder directement les fils de couleur vert et jaune à une arrivée câble du mur. A part cela, il est aussi judicieux d’opérer dans une atmosphère complètement sèche et saine. Pour se prémunir des risques d’électrocution, il faut absolument prévoir une protection du matériel de séchage en usant d’un disjoncteur divisionnaire (10 à 20 ampères) ainsi que d’un interrupteur différentiel (30 milliampères).

À quoi sert l’assurance maître d’oeuvre ?
Devis chauffagiste : contacter un prestataire en ligne à Paris